sErvice civIque
LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT / COLLECTIF DES VOSGES

UNE ÉQUIPE DE CHOC À LA MCL DE SAINT DIE DES VOSGES

publié le 22-08-2016

DDD

Pendant les vacances, les animateurs sont au travail. L’équipe d’animation en charge du secteur enfance partage son sentiment sur ce métier pratiqué par beaucoup de jeunes gens.

Le brevet d’aptitude à la fonction d’animateur est avant tout un brevet qui permet d’encadrer des enfants et des jeunes pendant leurs vacances. La formation est courte et pratique, accessible dès 17 ans et c’est une porte d’entrée vers le métier d’animateur : en crèches, centres aérés, colos, classes de découvertes…

À quoi prépare le Bafa ? A assurer la sécurité des enfants et des jeunes, à participer à un projet pédagogique, à construire une relation de qualité avec les enfants et les jeunes, à développer les relations entre les différents acteurs, à encadrer et animer la vie quotidienne et les activités, à accompagner les enfants et les jeunes dans la réalisation de leurs projets.

C’est un diplôme reconnu dans beaucoup de professions et une formation utile toute la vie. Grâce à cette formation Hélène Le Berre, titulaire du Bafa, actuellement étudiante à la faculté d’histoire et des arts du spectacle à Strasbourg, puis en licence de sciences de l’éducation à Nancy, exerce en tant que vacataire à la MCL de Gérardmer.

« L’animation me permet d’acquérir un enrichissement personnel, professionnel par l’échange au quotidien » , dit-elle.

Pour Téalie Toussaint, étudiante en 2e année à la faculté de psychologie à Nancy et à Strasbourg : « Bafa dans la poche, j’ai fait des colonies et des centres aérés avec différents organismes. Je suis formatrice à l’UFCV et cet été j’ai rejoint l’équipe d’animateurs de la MCL. C’est une activité où je suis en évolution constante car je suis en face-à-face avec des humains. ».

Futur auto-entrepreneur intervenant en danse hip-hop, Pierre Jacquot sera prochainement en mission de service civique à Epinal à « Temps danses 88 ». « J’ai passé ce diplôme en 2013, j’ai travaillé 2 ans à la MCL en tant qu’animateur et intervenant danse pour les cours de hip-hop » précise Pierre. Pour vivre de sa passion le Bafa a été une porte d’entrée pour réaliser son projet professionnel.

Permanente à la MCL, Pauline Luezas a obtenu cette qualification en 2009 : « Deux ans après j’ai enchaîné avec une mission de service civique ce qui m’a amenée à un contrat me permettant d’accéder à une formation complémentaire, le BPJEPS en animation culturelle. » « Le métier d’animateur est en constante évolution grâce aux méthodes de pédagogie que l’on met en place selon les âges des enfants en découvrant de nouvelles pratiques artistiques, culturelles, sportives. Les enfants partent avec des clés qui leur serviront tout au long de leur vie » commente l’équipe de la MCL.