sErvice civIque
LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT / COLLECTIF DES VOSGES

POUR OCÉANE, LE SERVICE CIVIQUE A ÉTÉ L'OCCASION D'AVOIR UNE PREMIÈRE EXPÉRIENCE

publié le 09-05-2016

Je m’appelle Océane, j’ai 20 ans et j'effectue mon Service Civique à l'EHPAD le Couarôge à Cornimont auprès des personnes âgées.

Après avoir obtenu le brevet des collèges en 2012, j’ai arrêté ma scolarité  (je m’ennuyais beaucoup pendant les cours, je n’arrivais plus à suivre), pour commencer une formation à distance d’éducateur canin. J’ai obtenu mon attestation de formation, mais pas mon certificat de capacité, car n’ayant pas mon permis, c’était très compliqué de se rendre aux stages dans la région. J’ai donc laissé ma formation de côté, pour faire du pet-sitting (garde d’animaux), et du baby-sitting, pour à la fois gagner un peu d’argent et rester avec les animaux, qui sont ma passion.

Je ne savais pas quoi faire à part du gardiennage, car j’étais sans bac, diplôme, permis et n’avais jamais travaillé (Si, une fois un été. Je devais  m’occuper des chevaux dans un parc zoologique. Les brosser, les seller etc.).  Je me suis rendue sur le site du Service Civique un jour (juste après avoir obtenu mon permis de conduire) pour regarder ce qu’ils proposaient dans la région. J’imaginais pour moi une mission pour l’environnement, pour les animaux. Jusqu’à ce que je tombe sur une mission proposée par l’ehpad le Couarôge à Cornimont  (à 15 minutes de chez moi).

C’était le bon plan, car j’avais un peu d’experience avec les personnes âgées (quand on fait du pet-sitting, on rend service aux propriétaires, on garde contact avec eux par la suite..), et en plus ça me permettait de rentrer tous les soirs à la maison pour continuer à m’occuper de mes animaux. J’ai aussi mes week-ends de libres pour continuer le gardiennage.

Je me rappelle d’une fois où je cherchais sur Internet, pour faire du bénévolat à l’étranger. J’étais intéressée pour des missions d’éco volontariat en Afrique, avec des animaux bien-sûr. Mais finalement non, ça me faisait un peu peur de partir comme ça et quitter mon confort et surtout mes chats qui sont très attachés à moi ! Je n’avais que 17 ans et c’est mon grand frère qui m’a parlé du Service volontaire européen. Au fil des recherches je suis tombée sur le Service Civique, à chaque fois je ne trouvais rien d’intéressant pour moi (sauf une avec des oiseaux mais malheureusement trop loin). Deux, trois ans après j’y suis retournée et j’ai trouvé, et voilà !

Juste avant la signature du contrat, je m’attendais à faire pleiiiiins de choses nouvelles avec les résidents, beaucoup de sorties, des « supers animations ». (Dans ma tête c’était ça.)

La mission c’était de proposer un « accompagnement individualisé de loisirs aux résidents ciblés par les équipes de soins et d’accompagnement ». La directrice m’avait prévenu que ce ne serait pas de l’animation de groupe (même si quelques fois je suis amenée à en faire, comme par exemple animer un atelier mosaïque avec 5-6 résidents, parfois un peu plus, qui peuvent encore utiliser leurs mains pour ce genre d’activité.).

Je vais à la rencontre des résidents, je me présente et me re-présente pour les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer, je discute avec eux, les réconforte, les sollicite pour les animations de groupe, je parle de leur famille, fais travailler leur mémoire, je les stimule par des jeux de société, des mots croisés, de la musique, j’essaie de les faire rire aussi quand ils sont tristes, je les accompagne à la marche dans les couloirs quand il pleut et autour de la résidence quand il fait beau.

On organise 1 fois par semaine (quand le soleil est là) de la marche, avec les animatrices et plusieurs résidents, autour de la résidence (pas trop loin car ils se fatiguent assez vite). J’aime bien faire de la manucure avec les résidentes coquettes !

De temps en temps la responsable d’animation me confie son petit chien pour une journée (je lui avais parlé de zoothérapie à l’entretien !). La plupart des résidents adorent s’occuper d’un animal, ça leur rappelle leur vie d’avant, ils se sentent encore utiles, valorisés, le chien les apaise, c’est un moment de pur bonheur pour certains résidents ! Mais le plus souvent c’est de la discussion, beaucoup de discussion. Pour ma part je trouvais ça super au début, moi qui adore la psychologie, comprendre les personnes, leurs sentiments etc. Mais en vérité c’est un peu lassant. 

J'attendais du Service Civique, une première expérience (avec des professionnels). J’attendais aussi de perdre cette timidité, cette peur de prendre la parole en public. Maintenant je ne rougis plus ! (Ou en tout cas moins).

La première chose que je retiens de mon engagement, c’est que ce n’était pas du tout comme je l’imaginais, les « missions » étaient assez limitées en fait, les personnes âgées ont toute une vie derrière elles, je comprends qu’elles veuillent garder leurs habitudes, rester au chaud, se reposer, mais pour moi qui suis jeune et pleine d’idées c’est assez frustrant en fait.

Après mon Service Civique, j'ai beaucoup de choses en tête. Si seulement je pouvais tout faire…

Avant tout j’adore les animaux, je passe mon temps à les défendre, à parler d’eux,  je ne supporte pas l’injustice. J’insupporte mon entourage à propos de ça. Et aussi la cuisine.  J’aimerais (ou plutôt je rêve)  donc ouvrir un resto végétalien, une ferme sanctuaire ou quelque chose dans le genre.

Faire beaucoup de stages dans le but de devenir soigneur animalier, pas pour un zoo mais plutôt pour un centre de réhabilitation pour animaux sauvages ! Ce serait génial…

J’adore observer les animaux dans leur milieu naturel, comprendre leur comportement, trouver des solutions pour leurs problèmes comportementaux pour les animaux domestiques, etc. Je me serais bien vue  comportementaliste.

J’aime bien aussi ce qui touche à l’esthétique, la beauté… Que ce soit du corps humain ou des objets, des fleurs…

Etre moniteur éducateur auprès des enfants autistes ?

C’est difficile quand on aime tant de choses, mais ce que je sais, c’est que quand je suis avec les animaux je me sens vraiment utile, ils arrivent à capter complètement mon attention.