sErvice civIque
LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT / COLLECTIF DES VOSGES

POUR BÉRÉNICE, LE SERVICE CIVIQUE EST « UNE EXPÉRIENCE GÉNIALE »

publié le 04-05-2016

bérénice

Titulaire d'un baccalauréat économique et social, Bérénice Brabant, originaire d' Uxegney, a 21 ans et vit à Saint Dié des Vosgesdepuis le mois d'octobre dernier. Elle effectue un Service Civique depuis le 15 septembre dans l'Ecole Montessori déodatienne les Souris Vertes.

Une expérience qu'elle n'envisageait pas une fois un Bac ES en poche. "J'ai fait une première année de licence administration économique et sociale mais j'ai redoublé", avant finalement d'arrêter pour passer à autre chose. "Je voulais passer les concours pour entrer à l'IRTS de Nancy pour devenir éducatrice spécialisée ou éducatrice pour jeunes enfants",  confie la jeune femme. Un souhait qui collait un tant soit peu avec les rêves émis après un stage de troisième réalisé dans l'école proche du logement familial d'Uxegney. "J'ai eu un déclic lors d'un stage dans une école, je me suis dit que je voulais être professeur des écoles", explique la jeune femme. les concours n'étant prévus qu'au mois de février, Bérénice Brabant a pris la décision de chercher un emploi en attendant. " Je ne voulais pas rester plusieurs mois sans rien faire".

Plutôt que de chercher aveuglément, Bérénice s'est tournée vers le service Jeunes Prêts à Bosser du Conseil Départemental des Vosges où elle a rencontré Claire Colignon, conseillère à l'emploi sur Epinal. "C'est grâce à elle si je suis ici. Elle m'a conseillé de faire un service civique pour me faire de l'expérience et éviter de perdre une année", explique l'Ursignienne. C'est ainsi que Bérénice est tombée sur une annonce qui l'a tout de suite intéressée et s'est présentée à l'école Montessori de Saint Dié des Vosges "sans connaître la pédagogie Montessori", avoue Bérénice.

Après un entretien fructueux, Bérénice Brabant s'est présentée à l'école le 15 septembre dernier pour débuter son Service Civique. " J'ai tout de suite pu mettre des images sur ce que j'avais lu sur internet à propos de la pédagogie Montessori", raconte la jeune femme. Une pédagogie qu'elle a rapidement assimilée et qu'elle souhaiterait "proposer à [ses] enfants plus tard".

Cerise sur le gâteau, Bérénice et sa collègue Célia Campos, également en Service Civique, ont appris récemment qu'elles allaient continuer l'aventure avec les Souris Vertes. "Nous sommes sur un projet de crèche pour l'école, c'est une expérience géniale", s'enjoie Bérénice. Un projet qui devrait voir le jour d'ici 2017 si la bonne étoile de Bérénice continue de briller.