sErvice civIque
LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT / COLLECTIF DES VOSGES

VITTEL – LE SERVICE CIVIQUE: UNE EXPERIENCE UNIQUE AU SERVICE DE TOUS

publié le 17-02-2017

dc

Sept ans après la création du service civique, il s’agit aujourd’hui de mobiliser l’ensemble des partenaires qui peuvent concourir au développement et à la qualité du service civique dans les Vosges. Actuellement, on peut compter quatre jeunes pour une mission en moyenne dans le département.

Ce mardi matin, la Maison Ressources a accueilli une information collective sur le dispositif qu’est le service civique, présentée par Nicolas Robinot, chargé de mission Dynamisation du Service Civique au sein de la Ligue de l’Enseignement. Cette réunion était organisée en partenariat avec le CCAS de ville de Vittel et la Ligue de l’Enseignement des Vosges, structure d’appui pour la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations des Vosges (DDCSPP).

Le service civique est un dispositif permettant à des associations, des collectivités et des établissements publics, de proposer des missions variées à des jeunes pour renforcer son équipe, développer un projet d’intérêt général et contribue également à l’insertion des jeunes dans la vie active. « Ce qui compte réellement c’est la motivation du volontaire, non pas son CV. Le service civique, permet d’aider les jeunes à prendre confiance en eux. » Explique Nicolas Robinot. Il peut être effectué dans neuf grands domaines : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Pour conclure, le service civique est un engagement volontaire de 6 à 12 mois au service de l’intérêt général. « Un volontaire en service civique n’est ni un salarié, ni un stagiaire, ni un bénévole. Il est possible pour le jeune de travailler ou de faire des études en parallèle. » Précise Nicolas Robinot. D’une durée hebdomadaire de 24 heures minimum, il est indemnisé 580€ par mois (473€ pris en charge par l’Etat et 107€ versés par l’organisme d’accueil).