sErvice civIque
LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT / COLLECTIF DES VOSGES

HANDICAP - COMME LES AUTRES ILS S'ENGAGENT EN SERVICE CIVIQUE

publié le 23-11-2016

eef

Nicolas, Juliette, Steven, Louis, Kelianne…ces jeunes ont choisi de s’engager en Service Civique comme les autres. Ils sont en situation de handicap et rappellent, à l’occasion de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, que le handicap n’empêche pas de s’engager. Ouvert à tous les jeunes qui le souhaitent, le Service Civique repose sur les principes de mixité sociale et d’accessibilité. Un an après, l’extension jusqu’à 30 ans du Service Civique pour les jeunes en situation de handicap a permis à plus d’une centaine de jeunes de plus de 26 ans de s’engager.
 

Kélianne, victime d’un grave accident, a décidé de s’engager en Service Civique « Avant mon accident, je faisais des petits boulots… Depuis mon accident, mon corps a changé, ça m’a changée… Et avec le Service Civique, j’ai découvert ce que je voulais faire de ma vie, je veux continuer dans le secteur médico-social ».

Juliette, hémiplégique, est satisfaite que « le Service Civique dure jusqu’à 30 ans pour les personnes handicapées ».Initialement réservé aux jeunes jusqu’à 25 ans, l’accès au Service Civique a été élargi avec la promulgation le 5 août 2015 de la loi n°2015-988 permettant aux jeunes en situation de handicap d’effectuer une mission de Service Civique jusqu’à leurs 30 ans. « L’objectif était de tenir compte des parcours plus longs de formation et d’insertion des jeunes en situation de handicap » explique Yannick Blanc, président de l’Agence du Service Civique. Les effets de cette extension sont visibles : un an après, plus d’une centaine de volontaires de plus de 26 ans ont pu signer un contrat d’engagement de Service Civique.

Depuis la création du Service Civique en 2010, plus d’un millier de jeunes en situation de handicap ont effectué une mission de Service Civique accueillis au sein des structures publiques comme associatives comme : le Ministère de l’Education nationale, le Ministère de l’intérieur, le Ministère des Finances, Pôle Emploi, la CNAM, le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle, mais aussi les associations UNML (missions locales), La Croix Rouge, La Ligue de l’Enseignement, l’APF ou encore Unis Cité.

Offrant une réelle opportunité pour les jeunes en situation de handicap qui rencontrent plus de difficultés dans leurs parcours d’insertion professionnelle, le Service Civique repose sur les principes fondateurs de la loi du 10 mars 2010 que sont la mixité sociale et l’accessibilité.

 

DEVELOPPER LES MISSIONS DE SERVICE CIVIQUE AUPRES DES PERSONNES HANDICAPEES

Plus de 5 100 volontaires ont participé depuis la création du Service Civique il y a 6 ans, par leur engagement au contact de personnes handicapées, à rendre la société plus inclusive en réalisant une mission de Service Civique en lien avec le handicap.

Les missions de Service Civique auprès des personnes handicapées sont nombreuses et pourraient encore davantage se développer. Les établissements médico-sociaux, qui accueillent des personnes âgées comme des personnes handicapées, proposent déjà de nombreuses missions pour améliorer la qualité de vie des personnes hébergées dans les établissements. L’organisation d’activités ludiques et conviviales peut s’appuyer sur des volontaires en Service Civique (ateliers cuisine, jeux, sortie, informatique, etc.), pour le bénéfice de la qualité de vie des résidents. Plusieurs associations comme l’APF, Starting Block, proposent par ailleurs des missions de sensibilisation sur le handicap.